Municipales : communistes et socialistes se déchirent…

 

Les élections municipales auront lieu le 27 septembre pour lepremier tour et le 4 octobre pour le second tour. La campagne est donc bien lancée, mais pas d’une façon très amicale. Samedi 5 septembre, lors de l’inauguration de la foire-exposition de Corbeil-Essonnes, une altercation a opposé Manuel Valls, député-maire PS d’Evry, à un jeune du quartier des Tarterêts qui a refusé de lui serrer la main.

Nouveau coup de théâtre, dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 septembre, vers 5h du matin d’après les premiers témoignages, la permanence du candidat socialiste à l’élection municipale, Carlos Da Silva, située rue de Paris, a été vandalisée. Les vitres ont été brisées. « C’est la première fois qu’un tel acte, d’une gravité exceptionnelle, se produit dans une campagne à Corbeil-Essonnes.

Cela en dit long sur le climat que veulent faire régner certains excités à trois semaines de l’élection du 27 septembre, a tenu à souligner Carlos DaSilva. Je ne me laisserai pas abuser par des manoeuvres et des diversions qui cherchent à entretenir un climat mafieux et malsain pour que surtout rien ne change à Corbeil-Essonnes.

Dans le même esprit j’alerte tous les électeurs de gauche et tous les démocrates sur la gravité des propos injurieux et diffamatoires tenus à mon encontre et à celle du député, Manuel Valls, par un supporter de la liste du Parti communiste et de l’extrême gauche. »

Rassemblement de la gauche

L’ambiance n’est pas au beau fixeentre les deux partis de gauche à l’approchedes élections. Carlos Da Silva croit encore à la possibibilité d’un rassemblement mais ses propos ne sont pas de nature à l’envisager. Michel Nouaille (PC), tête de liste de “Corbeil-Essonnes c’est vous !”, a tenu à condamner cet acte de vandalisme et a précisé : « notre liste est composée de toutes les sensibilités de gauche excepté le Parti socialiste. Je ne veux pas entrer en polémique avec Carlos
Da Silva en perspective d’une union au deuxième tour. Il est en train de caricaturer la gauche en annonçant, par média interposé, qu’il prenait sur sa liste François Zambrowski, ancien adjoint à la santé aux côtés de Serge Dassault». Désormais, c’est sûr, l’entente ne se fera pas au premier tour. Reste à savoir qui sera en bonne position pour le second tour le 4 octobre prochain.

Robert Mendibure Le Républicain 10 Septembre 2009

Réaction :

Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter et la liste “Ensemble pour servir Corbeil-Essonnes” condamnent sévérement l’acte de vandalisme perpétré contre la permanence de Carlos da Silva et appellent les militants au respect de la démocratie d’opinion.

Ce contenu a été publié dans Actualités, Jean-Pierre BECHTER, Serge DASSAULT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*